Nos conseils pour bien utiliser un pulvérisateur dans son jardin

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Vous aimez jardiner ou bien vous avez fait du jardinage votre métier ? Dans ce cas, vous devez avoir un pulvérisateur chez vous. Il s’agit d’un outil incontournable qui vous permet de réaliser différentes tâches. Il est utile autant pour les particuliers que pour les professionnels. Mais comment l’utiliser à bon escient ? Découvrez nos conseils.

 

Pourquoi se servir d’un pulvérisateur ?

Comme son nom l’indique, que ce soit un pulvérisateur électrique ou un autre modèle, c’est un outil qui sert à pulvériser. Il existe dans plusieurs domaines, mais ce qui nous intéresse ici c’est celui utilisé pour le  jardinage. Son rôle principal est de diffuser sur des plantes ou des fleurs en tout genre, de l’eau pure, ou contenant des produits de traitements. Ces solutions peuvent être naturelles. D’ailleurs, il est conseillé qu’elles le soient. Mais les préparations peuvent aussi provenir d’un magasin spécialisé dans le jardinage. Dans ce cas-là, il peut s’agir de poudres à diluer, puis à mettre dans le pulvérisateur pour être appliquées sur les plantes.

 

Les différents types de pulvérisateurs

Avant d’apprendre comment bien utiliser un pulvérisateur, il convient d’abord de bien connaître les différents types qui existent.

En premier lieu, il y a le pulvérisateur à gâchette. Ce modèle est destiné aux petites tâches que vous devez faire chez vous, si vous avez quelques fleurs sur le balcon par exemple ou un petit jardin dans la cour. Ce pulvérisateur ne dispose que de 0.1L à 1L de contenance, ce qui justifie le fait qu’il ne peut pas être utilisé à grande échelle. Il sert à brumiser vos fleurs pour les protéger des insectes ou à humidifier le feuillage de vos plantes en été.

Ensuite, il y a le pulvérisateur à pression préalable. Ce modèle est plus facile à utiliser. Il est fait pour ceux qui doivent traiter plusieurs arbustes ou des arbres fruitiers sur une assez grande surface. Le système est simple. On le pompe au début pour que la solution qui s’y trouve soit sous pression. Ensuite, le pulvérisateur fait lui-même le travail jusqu’à ce que le liquide soit terminé, et qu’on doive pomper à nouveau. C’est donc un modèle autonome qui est très pratique pour ceux qui ne veulent pas se fatiguer à pulvériser.

 

Comment bien utiliser un pulvérisateur ?

Vous l’aurez compris, que vous utilisiez le premier ou le deuxième modèle, le pulvérisateur fonctionne sur la base d’un système de pression permettant de diffuser la solution se trouvant dans le contenant sur les plantes. Si vous utilisez un pulvérisateur à pression, veillez à ce que le bouchon du récipient soit bien vissé avant de pulvériser.

Le fait que vous cibliez bien les zones de traitement est une bonne chose pour que le liquide atteigne uniquement les parties qui en ont besoin. Pour ce faire, utilisez une cloche de désherbage qui permettra un meilleur ciblage.

Il existe sur le marché des modèles très intéressants qui disposent de débit réglable. Grâce à cela, vous avez la possibilité d’avoir le débit que vous voulez. Vous n’avez qu’à tourner  la buse pour régler le jet. Vous avez le choix entre concentré et dispersé.

 

Quand doit-on avoir recours au pulvérisateur ?

L’utilisation d’un outil de jardinage tel que le pulvérisateur ne doit pas se faire sur un coup de tête ou lorsque vous voyez que vos plantes ont des problèmes. Il faut prendre en compte différents paramètres avant de le faire, entre autres les conditions climatiques. Il convient de considérer la météo lorsque vous allez le faire. Si votre région passe par une période de canicule, il n’est pas intéressant de pulvériser des produits sur les plantes, car le liquide n’atteindra même pas celles-ci, il s’évaporera comme par magie. 

De même lorsqu’il pleut. L’eau de pluie va tout simplement ruisseler sur les plantes et emmènera tous les produits avec elle. Pulvérisez votre jardin en fin d’après-midi, lorsque le soleil se couche ou en début de journée, quand il ne pointe pas encore son nez. Évitez également la pulvérisation lorsqu’il vente. Le vent pourrait disperser les produits un peu partout dans le jardin.

Nettoyer un pulvérisateur de jardin

Bien évidemment, un pulvérisateur de jardin doit être nettoyé à chaque fois que vous avez fini de l’utiliser. Cette opération doit être effectuée avant son stockage. Pour ce faire, rincez d’abord le récipient 3 fois à l’eau claire. Pendant que vous le faites, mettez une dernière pression pour enlever le reste des produits dans le contenant. Après cela, séchez-le à l’air libre en le laissant ouvert pour que toute l’humidité s’en aille.

Lorsque vous allez jeter l’eau de nettoyage et de rinçage, ne le faites pas n’importe où. Les produits qui s’y sont trouvés peuvent être très agressifs. Jetez-la plutôt sur du sol neutre que vous n’avez pas encore travaillé.

 

Précautions à prendre pour bien utiliser un pulvérisateur

Il faut savoir que le liquide qui se trouve dans le pulvérisateur pourrait être composé de solutions agressives, nocives pour les plantes qui n’en ont pas besoin, mais aussi pour les personnes qui pulvérisent. Lorsque vous allez effectuer une telle opération, mettez des tenues appropriées, comme une combinaison ainsi que des gants, et même un masque pour visage et des lunettes, surtout si la surface sur laquelle vous intervenez est grande. Si vous utilisez un pulvérisateur à gâchette chez vous, des gants suffiront.  

Lorsque vous n’utilisez plus l’outil, vérifiez de temps à autre son joint, car cet élément garantit son bon fonctionnement. Vous pouvez aussi graisser celui-ci pour lui permettre de bien jouer son rôle.

Le rangement de votre pulvérisateur doit se faire dans un endroit approprié comme le garage ou encore dans un abri de jardin. Le plus important c’est de l’éloigner des enfants, mais aussi de vos animaux de compagnie. Si le pulvérisateur n’est pas bien nettoyé, alors que ces derniers le manipulent par accident, cela pourrait être dangereux pour eux.

Si nous avons un autre conseil à vous donner, c’est aussi de ne pas faire de mélange de produits dans un récipient. Veillez à ce qu’un contenant soit destiné à une préparation bien spécifique.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS