Comment cultiver et entretenir le perce-neige ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Le perce-neige, également appelé Galanthus nivalis, est une plante d’hiver de la famille des amaryllidacées présentant des fleurs en clochettes de couleur blanche maculée de vert. Son apparence fait que ce végétal est fréquemment utilisé pour embellir un jardin. Mais comment faire pousser cette plante et comment en prendre soin ? Il faudra passer par des conditions optimales de culture.

 

Le perce-neige ou Galanthus nivalis

Appartenant à la famille des amaryllidacées, cette plante qui est le Galanthus nivalis ou perce-neige pousse en hiver. Il possède des fleurs en clochettes blanches maculées de vert et est justement apprécié pour son aspect et sa couleur attrayante. Il est également à l’origine de multiples variétés et a des sous-espèces. On le voit presque partout, que ce soit en Europe, en Russie, en Espagne ou encore en Angleterre. Son nom vient aussi du fait que ce végétal peut percer une faible couche de neige.

Par ailleurs, cette plante, lorsqu’elle pousse, peut atteindre une hauteur de 10 à 20 cm et une largeur entre 2 à 3 cm. Elle a un port dressé et ses feuilles s’assemblent 2 à 2. Les différentes espèces se distinguent les unes des autres par leur disposition par rapport à la tige. Le 1er feuillage vert pâle apparaît en début de pousse et disparaît une fois que la chaleur s’installe. Quant à sa floraison, elle débute entre le mois de janvier et mars. 

La fleur du perce-neige est blanche avec des taches vertes sur les segments internes. En la sentant, vous remarquerez un subtil parfum de miel. Toutefois, c’est une plante toxique contenant des alcaloïdes. Le perce-neige ne doit donc pas être ingéré au risque de vomir ou d’avoir une diarrhée. Afin de conserver ses bulbes, il est préférable de ne pas les exposer au grand soleil en été. L’idéal est de les mettre à l’abri ou à mi-ombre. Bien sûr, pour entretenir la plante et éviter la sécheresse, vous devez l’humidifier en l’arrosant. Cependant, si sa culture est réalisée dans les meilleures conditions, vous n’aurez pas à le faire fréquemment.

Le choix d’un bon perce-neige

Le perce-neige à fleurs ne s’obtient pas facilement. En effet, il faudra, dès l’achat des bulbes, s’assurer que ces derniers soient bien frais. Ils doivent aussi être tendres et avoir beaucoup de chair. Quant aux écailles, elles doivent adhérer les unes aux autres. La période de culture dépend du pays, car en Angleterre, les perce-neiges sont plantés au printemps tandis que les Français les cultivent en automne.

De plus, la beauté des fleurs du perce-neige fait qu’il trouve bien sa place sur un balcon ou dans une terrasse. Pour embellir l’espace, vous pouvez opter pour une composition de potées. Vous pouvez également le planter au pied des arbustes à feuillage caduc. Néanmoins, si vous prévoyez de le faire pousser dans un grand jardin, une plantation en masse est recommandée pour avoir des tapis naturels.

 

La plantation du perce-neige

Pour cultiver les Galanthus nivalis, vous devez veiller à espacer les bulbes de 5 à 10 cm en les enfonçant un à un dans le sol au moyen d’un plantoir. Vous pouvez aussi utiliser vos doigts pour réaliser des trous de 3 à 4 cm de profondeur dans le cas d’un sol meuble. En outre, vous devez les planter sur un sol qui ne se dessèche pas et ne se réchauffe pas rapidement. Choisissez plutôt un sol frais, suffisamment acide ou calcaire pour que les bulbes soient bien charnus.

Par ailleurs, si vous prévoyez une culture du perce-neige en pleine terre, vous devez suivre ces quelques étapes :

 – Réalisez un labour d’une vingtaine de cm de profondeur pour ameublir la terre et préparer l’espace de plantation.

 – Trouez le sol avec les doigts ou un plantoir pour poser les petits bulbes.

 – Enfoncez les bulbes à une profondeur de 4 à 6 cm pour une culture provisoire ou de 8 à 10 cm pour une plantation permanente pour les protéger de la sécheresse et du froid.

 – Plantez les bulbes en groupes denses pour un visuel agréable. 

 – Lancez les bulbes au hasard sur la pelouse si vous souhaitez obtenir un décor naturel.

En outre, pour le cas d’une culture en pot en automne, vous devez :

 – Choisir des pots de terre assez hauts ou du plastique selon vos préférences.

 – Mélanger la terre de jardin avec le terreau et le sable et mettre une couche de gravier au fond du pot pour un drainage optimal. Certaines personnes utilisent un pot percé pour évacuer l’excès d’eau, mais ce n’est pas vraiment une bonne idée.

L’entretien du perce-neige

Afin que le perce-neige offre de belles fleurs, il faudra en prendre soin. Pour ce faire, vous devez :

 – Enlever les bulbilles et les planter dans un pot composé de terre mélangée à du sable.

 – Retirer les tiges florales afin de faire pousser les bulbes. 

 – Mettre du sable dans le trou et y replanter les plus gros bulbes

Par ailleurs, pour une meilleure floraison des perce-neiges, vous devez les diviser. Pour ce faire, il faut :

 – Diviser les touffes des multiples variétés tous les 4 ans quand les bulbes se présentent en feuilles.

 – Employer une fourche-bêche afin de soulever les touffes en veillant à ne pas abîmer les bulbilles.

 

Le perce-neige géant

De son nom latin Galanthus elwesii, le perce-neige géant est une autre variété du perce-neige. Cette plante mesure 20 à 25 cm de haut et ses fleurs apparaissent généralement de février à mars. Cette espèce diffère du perce-neige d’abord par sa hauteur, mais aussi par la largeur importante de son feuillage ainsi que la grandeur de ses fleurs. La plante naine qui est le Gracilis et le Flore sont des variétés de cette plante. Il faut également savoir que pour une floraison abondante, le perce-neige géant a besoin d’être exposé au soleil.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS