Comment planter et entretenir la monnaie du pape ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

On ne peut généralement pas la rater dans les plus vieux comme dans les plus contemporains des jardins, mais elle est surtout une des stars des bouquets secs : c’est la monnaie du pape. L’appellation surprend plus d’un, tout comme l’aspect de l’arbuste. Aussi connu sous le nom de « Lunaria annua », par les spécialistes, elle répond également sous le nom de la lunaire. Heureusement, ni sa culture ni son entretien ne demandent des gestes compliqués.

 

À propos des herbes aux écus

La culture de la lunaria annua se déroule d’une façon assez particulière. La monnaie du pape se trouve être bisannuelle, c’est-à-dire qu’elle accomplit son cycle de croissance durant 2 ans. Elle ne fleurit pas en une année comme les autres espèces, mais suit plutôt un déploiement dans sa première moitié de vie et se fane pour mourir dans la seconde.

 

Origine et semis

La monnaie du pape trouve sa source dans le pourtour de la méditerranée et en Europe. Faisant partie de la famille des Brassicaceae, elle est facile à reconnaître avec sa couleur et son parfum, mais surtout son aspect argenté. Étant de nature assez envahissante, elle convient pour les jardins sauvages ou encore en potée.

De 50 à 90 cm, sa taille une fois déployée peut varier d’où son côté assez imprévisible en termes de propagation. Soyez attentif tout de même, car elle se multiplie rapidement et peut prendre beaucoup de place chez vous. Mais puisqu’il n’y a pas beaucoup de plantes en automne, la compter dans votre décoration serait un atout.  

Comment planter et entretenir la monnaie du pape ?

Cet arbuste se cultive assez facilement puisqu’on la trouve un peu partout, ce n’est donc pas spécialement la richesse du terreau qui compte. Néanmoins, en cas de besoin, vous pourrez toujours ajouter un peu de compost à l’ensemble.

 – Le semis

Prêt à faire pousser vos premières lunaires ? Il vous faudra des graines ! La lunaria annua généralement se ressème d’elle-même sans l’aide de personne. En effet, une fois sèches, les feuilles flétrissent et font tomber simplement les échus qui vont à leur tour se lancer dans un nouveau cycle de croissance.

En ce sens, vous avez 2 solutions : soit vous amassez les semis spontanés dans le jardin, soit vous les cherchez vous-même en boutique ou ailleurs. Sachez toutefois que la récupération naturelle demande une certaine technique, dont la mise en place d’un support pour recevoir les graines. Et pour ne pas être pris d’assaut par les oiseaux qui raffolent de cette plante, il est impératif de les ramasser rapidement avant que ces derniers n’en fassent leur festin. 

 – Le sol

Comme il a été dit plus haut, la monnaie du pape n’a pas vraiment de préférence en termes d’espace de développement. Néanmoins, si vous voulez assurer la qualité et l’aspect des fleurs, il serait plus sage d’enrichir le sol. Avec une structure légère et une nature fraîche, il est évident que les lunaires vont être d’une pure beauté.

Pour information, cette plante n’est pas unique dans son genre et il existe bien une variante. Vous entendrez peut-être le nom « lunaria rediviva » qui appartient à la même famille que l’herbe aux échus ici. La différence réside surtout au niveau de l’aspect et du parfum : « Rediviva ou lunaire vivace » serait plus odorante et dotée de feuilles plus dentées que l’autre.

 – La saison

Le meilleur moment pour planter cette plante rustique reste le printemps jusqu’à l’automne. En temps normal, le semis se passe en mai durant la période chaude et la mise en place se déroule en septembre. Si vous envisagez la culture en pot, le développement n’en sera que plus maîtrisé.

 – Conditions

Étant un arbuste de la prairie, lunaria annua se développe très rapidement, même dans des sols calcaires. Dans une exposition mi-ombre ou encore sur un soleil léger, il est possible d’obtenir les éclats argentés et les avantages de celle-ci. De par sa rusticité, elle ne craint pas les températures de -15 °C. Idéalement, il serait adapté d’accompagner les lunaires avec des plantes à floraisons tardives, et surtout de les placer à côté des arbres.

 

La culture en elle-même

Quand semer la monnaie du pape ? Le semis devrait notamment se dérouler de mai à juin en pot ou encore de juin à septembre sur place.

Dans les 2 cas, vous allez devoir suivre ces quelques instructions :

 – Gardez le sol humide jusqu’à obtenir la levée.

 – Tenir une distance de 30 cm entre les plants pour prévoir l’envahissement et le bon déroulement de la floraison.

 – Repiquer les jeunes plants de 5 cm de la pépinière et toujours espacer de 30 à 40 cm une fois sur le terrain.

Semer la monnaie du pape est une chose, mais la plantation demeure différente. Pour réussir la mise en place de votre lunaria annua, la pose sur terre devrait se faire en octobre. Étant un arbuste bisannuel, il a besoin de subir le froid hivernal pour une floraison parfaite au printemps. Une fois sèche, la nature fera elle-même le travail et vous obtiendrez une multiplication de semis de manière spontanée.

Entretien

Les lunaires ne demandent pas vraiment une attention particulière. Cependant, il est faux de dire qu’on peut les laisser juste dans leur évolution sauvage. Arrosez-les de temps à autre pour maintenir une bonne croissance. Déjà, si l’exposition est dans la norme (mi-ombre, soleil atténué), vous pourrez cueillir vos fleurs à temps. En outre, retirer les herbes qui prennent place en dessous de celle-ci favoriserait le déploiement de la plante, et ce, sur le long terme. Vous devriez aussi couper les tiges sèches qui dépassent pour aménager l’espace.

 

Associations et bouquets

La monnaie du pape se marie bien avec l’ancolie ou la consoude. Essayez donc de faire les combinaisons dans votre petit jardin, que ce soit sur terre ou en pépinière. Les tiges sèches peuvent être coupées et les graines enlevées pour servir de décoration. Gardez autant que possible la structure en membrane à l’intérieur et ne retirez que les pellicules translucides contenant les échues.

Et bien évidemment, avant de songer à faire quoi que ce soit, il serait intéressant de chercher les équipements et accessoires adaptés. Un joli pot de fleurs devrait être en mesure de réunir les conditions idéales pour l’évolution de vos plantes. Faites judicieusement votre choix pour faciliter votre travail.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS