Comment garder une amaryllis après floraison ?

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

En tant que passionné du jardinage, vous êtes probablement déjà tombé sous le charme des magnifiques hampes florales de l’amaryllis. Si vous ignorez encore la manière à adopter pour faire refleurir leurs bulbes après la floraison, nos prochaines lignes vous mettent la lumière sur les étapes à suivre pour arriver à cette finalité.

 

La floraison de l’amaryllis

Après avoir acheté un bulbe d’amaryllis, il faut que vous vous munissiez d’un pot de fleurs de diamètre suffisamment grand pour pouvoir accueillir convenablement la plante. Pour vous aider à choisir le pot de fleurs adapté à votre bulbe, nous avons cherché pour vous les meilleures offres. Vous y trouverez sûrement le modèle qui répond à vos exigences et qui entre parfaitement dans votre budget imposé. Notez que pour vous garantir un achat bien réalisé, ces pots de fleurs ont été triés en fonction de la matière de fabrication, de la taille ainsi que du design. 

Pour maintenir la beauté des feuilles de votre amaryllis aussi longtemps que possible, vous n’aurez qu’à suivre les conseils d’entretien que nous vous présentons. D’un côté, vous devrez arroser de manière stratégique la plante, de préférence à l’aide d’eau de pluie que vous conserverez dans un arrosoir d’eau. Pour éviter la décomposition accélérée du bulbe en cas d’arrosages trop fréquents, nous vous recommandons fortement de répandre l’eau de pluie à chaque fois que la terre en surface se révèle un peu trop sèche.

Et d’un autre, il va falloir également que vous associiez de l’engrais liquide prévu pour les plantes bulbeuses à l’eau d’arrosage dès que les feuilles commencent à faire leurs apparitions. Toutefois, même si vous entretenez avec soin l’amaryllis, il viendra le moment où les feuilles se faneront petit à petit, d’où l’intérêt de la conserver pour ensuite entamer un nouveau cycle de culture. 

Après la floraison de l’amaryllis, sa conservation

Au cas où l’amaryllis commence à perdre sa vitalité, le premier geste à adopter consiste à extraire définitivement la hampe florale à 3 cm au-dessus de son bulbe. En effet, lorsque la plante présente des feuillages fanés, il ne faut en aucun cas la laisser former de nouvelles graines, car ce manque de vigilance risque d’épuiser encore plus le gros bulbe. Ensuite, vous devrez mettre en place la potée ainsi obtenue dans un milieu intérieur où la lumière peut tout de même passer. Comme source d’énergie, vous pourrez par exemple laisser entrevoir durant un bref instant vos fenêtres pour qu’une infime lumière du soleil puisse la pénétrer.

Cependant, il est important de rappeler qu’un emplacement trop exposé aux rayons solaires (face à une baie vitrée par exemple) n’est pas recommandé. Par ailleurs, vous devrez également éviter de mettre la potée à la vue du soleil du midi au risque de favoriser encore plus le processus de fanaison. De plus, rien ne vous empêche d’installer la potée dans un grenier, un garde-manger ou encore un cellier, du moment qu’elle reste à l’abri du soleil.

Au cours du mois de juin ou bien de mai, vous pourrez à ce moment-là installer la potée dehors, car durant cette période, les températures extérieures se révèlent moins agressives. Sachez que les rayons solaires vont directement brûler les feuilles de l’amaryllis, ce qui réduirait à néant tous les efforts que vous aurez mobilisés jusque-là.

De ce fait, étant donné que la plante vient tout droit de sortir de sa période de dormance, son feuillage semble encore trop tendre, d’où la nécessité de ne pas l’agresser à la lumière directe du soleil. Il faut avoir beaucoup de patience dans l’entretien des plantes, car dans notre cas, vous devrez attendre quelques semaines jusqu’à ce que les feuillages se soient bien durcis pour que vous puissiez placer la potée dans un emplacement plus ensoleillé.

En guise de propositions, il vous est possible de la mettre en place sur une terrasse, sur un balcon ou encore dans votre jardin. Toutefois, il importe de bien arroser la plante de manière régulière pour garder un sol frais dans la durée. À la différence des racines des autres plantes, celles de l’amaryllis ont tendance à pourrir plus rapidement dans des conditions d’humidité stagnantes, d’où l’importance d’un arrosage constant et périodique. 

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Une nouvelle floraison de l’amaryllis

À la fin des périodes estivales, dès que les feuilles commencent à jaunir, il faut que vous réduisiez la fréquence d’arrosage de la potée pour que la plante puisse entamer sa petite sieste. Néanmoins, même si les arrosages seront de plus en plus limités, n’oubliez surtout pas d’épandre des engrais destinés pour les plantes bulbeuses jusqu’au début du mois de septembre.

Cette procédure va permettre au gros bulbe de la plante de faire ses réserves en énergie avant de s’attaquer à la période automnale. En ce sens, dès que la saison de transition entre l’été et l’hiver sonne à la porte, les séances d’arrosage doivent impérativement être stoppées. La principale raison de cet arrêt immédiat d’arrosage se justifie par les feuillages de la plante qui se jaunissent entièrement pour ensuite se dessécher peu à peu. Vous devrez par la suite enlever toutes les feuilles mortes, si elles ne tombent pas d’elles-mêmes, dans un milieu non chauffé, comme dans votre garage ou bien dans votre cave.

De manière générale, un nouveau cycle de végétation pourra être relancé après quelques semaines. Toutefois, en fonction du temps durant lequel le bulbe retrouve suffisamment de réserves nutritives et de grosseur, le cycle pour une nouvelle floraison peut être reporté à plusieurs années. Une fois que le bulbe de la plante est fin prêt à reprendre un nouveau cycle de culture, il vous suffit de sortir son pot de sa cachette.

Cela fait, il faut que vous vous débarrassiez de la partie supérieure de la terre contenue dans le pot, à une hauteur préconisée de 1 à 2 cm, et que vous mettiez à la place un nouveau terreau. Au cas où vous l’ignoreriez, cette étape est appelée en botanique « le surfaçage ». Toutefois, il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de procéder à un rempotage complet de la plante chaque année, car un rempotage tous les 3 ans est largement suffisant pour entretenir votre amaryllis (en fin septembre, début octobre). 

 

 

DEJA UN COMENTARIO

6 COMENTARIOS

SEVE

December 15, 2021 at 7:01 am

Bonjour,

avant de lire votre post j’ai tout coupé et les racines sont à nues dois je les mettre dans la cave dans du polystyrène comme les bulbes de dalias ?

Respuesta
ProjectM

December 16, 2021 at 3:51 am

Bonjour Seve,

Merci de votre commentaire. Vous le pouvez s’il est possible d’avoir une petite quantité de lumière à l’endroit où vous les placez tout en assurance de les mettre à l’abri du soleil. Il faut éviter les conditions d’humidité stagnantes pour ne pas pourrir les racines. Toutefois, il faut vous assurer qu’elles se trouvent au frais.

Cordialement,
L’équipe jardinaddict.com

Respuesta
daniele sedillot

April 25, 2021 at 11:55 am

après la floraison apparaissent le feuilles que doit on faire alors?

Respuesta
ProjectM

April 26, 2021 at 7:33 pm

Bonjour Daniele,

Il suffit de couper les feuilles fanées et de réduire la fréquence des arrosages jusqu’au moment où vous allez les stopper pour lui permettre l’hivernage.

Cordialement,
L’équipe jardinaddict.com

Respuesta
Geneviǜe

January 26, 2021 at 11:51 am

Doit-on couper les feuilles lorsqu’elles sont fanées pour permettre la dormance?

Respuesta
ProjectM

January 27, 2021 at 11:49 am

Bonjour,

Merci de nous avoir lus. Vous pouvez enlever les feuilles lorsqu’elle sont mortes, non pas les couper avant.

Cordialement,
L’équipe jardinaddict.com

Respuesta