Comment entretenir un hibiscus syriacus ?

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

Dans le cadre d’un aménagement extérieur, il est important de savoir miser sur de nombreux éléments. Et mis à part les accessoires, le choix des plantes représente également un point essentiel. Si dans un espace vert au style français, par exemple, les haies dominent, dans les jardins zen et méditerranéens, l’honneur est aux plantes et arbustes décoratifs. Et on ne peut pas parler d’arbuste décoratif sans mentionner l’hibiscus syriacus dont l’entretien inclut sa taille et son arrosage.

 

Décryptage de l’althéa

L’hibiscus, aussi appelé communément althéa, rose de Chine ou encore mauve en arbre, est un arbuste tropical. Avec ses ports dressés, il se distingue facilement des autres espèces. Ses fleurs à 5 pétales en forme d’entonnoir sont également envoûtantes de par leur diamètre allant de 2 à 6 cm. À cela s’ajoutent des couleurs vives qui sont en mesure d’apporter une touche féérique au cœur du jardin. Il faut noter que selon sa variété, l’hibiscus peut avoir des fleurs simples ou doubles. Les feuilles, quant à elles, mesurent environ entre 6 et 10 cm de long et se caractérisent par une forme dentée. Et selon l’espèce, elles peuvent également être caduques ou persistantes.

Venu de Chine, cet arbuste peut être planté sans souci dans votre jardin. En période de floraison, les fleurs de l’hibiscus qui sont blanches, roses, mauves ou bleues donneront un caractère particulier à votre espace vert. 

Les différents types d’hibiscus

Même si l’hibiscus syriacus se décline en plusieurs variétés, il n’en existe que de deux grandes catégories : l’hibiscus extérieur et l’hibiscus intérieur. L’althéa, hibiscus de jardin, destiné aux espaces extérieurs se caractérise par des feuilles caduques et des fleurs qui s’épanouissent entre juillet et octobre. Cette catégorie d’arbuste peut être plantée en toute période de l’année, mais il est préférable de réaliser la plantation en hiver. De cette manière, vous aurez un bel effet de couleur au printemps suivant. 

Ne vous inquiétez pas pour les froids de l’hiver. Il sait se montrer très résistant même à une température de -20 °C. Pour ce qui est de l’exposition, l’althéa a besoin de soleil, mais peut tout aussi bien être plantée dans un endroit à ombre légère. Cet arbuste a également besoin d’un sol riche pour pouvoir s’épanouir convenablement et atteindre les 3 mètres de haut lorsqu’il arrivera à maturité.

Dans la deuxième catégorie, on retrouve l’hibiscus d’intérieur ou l’hibiscus en pot. Il se plante en pot et se caractérise par des feuilles persistantes. Raison d’ailleurs qui explique pourquoi il est appelé rose de Chine. Ses fleurs sont principalement solitaires et se développent à la fin du printemps. Comme vous l’aurez compris, ce genre d’hibiscus n’est pas une espèce rustique. Il a ainsi besoin d’être placé dans un coin où la température ne sera pas moins de 10 °C. Au niveau de cet hibiscus et de sa taille, il dépasse rarement 1 mètre.

 

Comment cultiver l’hibiscus syriacus ?

Il faut admettre que lorsqu’on n’a pas la main verte, il peut être difficile de s’occuper d’une plante. Même la mise en terre peut être compliquée. En ce qui concerne l’althéa, il n’y a pas de quoi vous inquiéter étant donné qu’il s’agit d’un arbuste facile à vivre. Il pourra être planté tant dans une région fraîche qu’une région humide. Il est quand même conseillé de préférer les variétés à fleurs simples compte tenu du fait que les espèces à fleurs doubles ont du mal à s’épanouir correctement.

Lorsque vous aurez trouvé l’espèce que vous désirez planter, localisez un emplacement ensoleillé dans votre jardin. Une localisation à mi-ombre sera également possible. Maintenant, il vous faudra creuser un trou puis le mettre en terre. À noter que le sol doit être riche et frais. Si ce n’est pas le cas, vous devrez penser à l’enrichir avec du compost bio en utilisant un composteur. Le cas échéant, arrosez votre althéa tous les 15 jours durant les deux premières années suivant sa plantation. En ce qui concerne la taille de l’althéa, il n’a pas besoin d’être taillé. Il faudra juste le rabattre après sa floraison tous les 6 ans.

 

L’entretien d’un hibiscus

Au niveau de l’entretien, il diffère selon la catégorie d’arbuste planté. Pour l’hibiscus intérieur, par exemple, il faudra penser à l’arroser régulièrement afin d’éviter que les boutons floraux ne tombent. Il faudra aussi penser à mettre la plante à l’abri des courants d’air étant donné qu’elle ne supporte pas le froid. Un emplacement à la terrasse ou au balcon n’est pas ainsi conseillé. Pour ce qui est de la taille, un hibiscus d’intérieur doit être taillé vigoureusement au printemps pour que sa forme soit plus ramassée.

En ce qui concerne l’althéa, il est moins exigeant. Vous pouvez l’arroser une fois toutes les 2 semaines. Attention, il faudra quand même veiller à ce que le sol soit toujours riche. Alors, si vous remarquez que votre arbuste ne s’épanouit pas comme il se doit, penser à apporter plus d’engrais et de compost.

Maladies et nuisibles

Comme toutes les autres espèces de plantes, l’hibiscus n’est pas à l’abri des insectes, des maladies et des nuisibles. Et parmi les parasites les plus souvent constatés sur cette plante se trouvent : les pucerons, les cochenilles farineuses, l’oïdium ainsi que la mouche blanche. Alors, pour s’assurer que votre arbuste reste en bonne santé, pensez à y asperger du fongicide et de l’insecticide biologique dès les premiers signes de la présence de nuisible ou de maladie. Il en va de même pour l’hibiscus planté en intérieur.

 

Les variétés d’hibiscus les plus conseillées

Maintenant, vous en savez plus sur l’entretien de l’hibiscus que ce soit pour la catégorie intérieure ou extérieure. Il est désormais temps de faire un zoom sur les variétés à plébisciter. Pour l’hibiscus en extérieur, les variétés les plus conseillées sont l’Oiseau bleu, l’Helena et le duc de Brabant. Pour les variétés d’hibiscus d’intérieur, préférez l’Agnès Galt, la Fiesta ou encore, le Dainty White.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS