Pourquoi jardiner selon les phases de la lune ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Beaucoup de jardiniers se fient au calendrier lunaire pour travailler. En effet, cela leur permet de suivre plusieurs repères en fonction de la date de pleine lune et des autres dates pour intervenir au bon moment sur les bonnes cultures. En suivant le calendrier lunaire, ils mettent toutes les chances de leur côté pour réussir leurs plantations. Découvrez quelques règles d’or pour jardiner avec la Lune.

 

Faire la différence entre phases et déclinaison de la Lune

Il est important de savoir que la lune suit deux mouvements très différents dans le ciel. Les phases de la Lune, c’est-à-dire de la nouvelle lune à la pleine lune, suivent l’ombre de notre planète en 29,5 jours. Elles n’ont donc aucune influence sur la végétation. La déclinaison, par contre, traduit la course de la Lune oscillant dans le ciel entre un point haut et un point bas, en à peu près 27 jours. C’est ce ‘’cycle draconitique’’ qui intervient dans notre façon de jardiner.

 

Organiser les travaux en fonction des jours

Dans le calendrier classique, on distingue quatre types de jours : les jours fleurs, feuilles (et tiges), racines et fruits (et graines). Ceux-ci peuvent être repérés à travers les constellations du zodiaque. Mais pour plus de facilité, vous pouvez vous référer à la lune montante et descendante.

Adapter ses activités avec la météo

Parfois, il n’est pas très évident de jardiner avec la Lune. La météo n’est pas toujours forcément en phase avec notre étoile. Le sol se retrouve par exemple gelé ou il fait vraiment trop sec, alors qu’on doit semer. Dans ces cas-là, mieux vaut prendre le risque de faire ce que l’on a prévu, car il se pourrait que certaines opérations ne peuvent être reportées.

 

Le semis en lune descendante

En voilà un principe très connu dans le jardinage, semer avec la Lune. Beaucoup l’appliquent encore et encore jusqu’à aujourd’hui. Cela consiste en fait à semer lorsque la Lune est située sous le plan orbital de la Terre.

 

La plantation en Lune descendante

Prévoyez à l’avance la plantation en Lune descendante, tout comme le semis. Pour favoriser davantage la bonne pousse des racines, prenez les devants avec votre arrosoir et aspergez le sol tout en préparant un peu à l’avance la terre.

 

La fertilisation en Lune descendante

Non seulement la Lune descendante encourage à l’activité des racines, mais elle favorise aussi leur fertilisation. Cela ne concerne pas uniquement l’apport d’engrais, mais également les amendements organiques. A noter que les amendements minéraux non apportés aux cultures peuvent constamment l’être durant tout le cycle lunaire.

 

La taille en Lune montante

Au moment où la Lune se déplace au-dessus du plan orbital de la Terre, vous pouvez passer à la taille de vos plantes, notamment les arbres fruitiers. Contrôlez vos légumes et procédez à l’étêtage des bords des tiges.

La récolte en lune montante

Il est recommandé de récolter les fruits et légumes en Lune montante. En revanche, récoltez les tubercules en Lune descendante.

En bref, il existe encore bien d’autres règles pour jardiner avec la Lune, mais celles-ci sont les plus basiques. Pour finir, nous vous prodiguons quelques petits conseils : que planter en mars ? Des fruits et légumes tels que les tomates, les pommes de terre, les aubergines, etc. Et des fleurs comme les lilas des Indes ou pourquoi pas le pérovskia.

Sinon, que planter en avril ? Pour l’ornement, le choix est vaste : glaïeuls, muguet, bégonias. De même côté potager et verger : artichauts, choux, framboises. Si vous voulez avoir de bons résultats et profiter pleinement de vos cultures,  associez toujours la lune et le jardin.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS