Quand et comment effectuer la taille du framboisier ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Faisant partie des arbustes fruitiers, le framboisier est une plante vigoureuse et rustique. La hauteur du framboisier peut atteindre 1,5 m lorsqu’il arrive à sa croissance maximale. Il comporte aussi des tiges qui sont un peu épineuses, des fleurs ainsi que des fruits rouges. Les rameaux verticaux provenant de la branche souterraine peuvent être évasifs, c’est pourquoi la taille du framboisier est recommandée.

 

Comment planter un framboisier ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet et tout connaître sur la culture du framboisier, il faut savoir que cette plante existe en deux catégories bien distinctes. Dans la première, il y a le framboisier non remontant qui fructifie au niveau des pousses de l’année précédente, entre le mois de juin et juillet. Quant à la variété remontante, elle produit sur les rejets de l’année, en août à octobre et une autre fois l’année suivante. Puis, les tiges se dessèchent suite à la fructification. À présent, vous savez comment reconnaître un framboisier remontant et celui non remontant.

Cela dit, vous pouvez acheter facilement des pieds à racines nues dont la culture est conseillée entre octobre et avril. Ensuite, préparez la terre pour accueillir la nouvelle plante. Pour ce faire, enlevez les mauvaises herbes ainsi que les cailloux. Lors de la plantation, faites des trous de 40 à 50 cm de profondeur et mettez au fond une poignée de corne torréfiée que vous allez mélanger directement au sol. Puis, rebouchez à moitié en utilisant de la terre, du terreau ainsi que du fumier composté. Dans la prochaine étape, versez de l’engrais framboisier spécial pour la reprise racinaire.

Ensuite, coupez l’extrémité des tubercules et installez le collet au même niveau que le sol avant de combler totalement le trou. Une fois que c’est fait, tassez en utilisant vos pieds tout en formant une sorte de cuvette pour maximiser l’arrosage. Gardez également une distance d’environ 80 cm entre chaque plante, car c’est un arbuste assez volumineux.

Comment tailler convenablement le framboisier ?

Étant donné que les rameaux meurent souvent lors de la première année, il vaut mieux laisser le pied se développer sans y toucher. En effet, il y a aura de nouvelles pousses qui apparaîtront par les racines. Cela dit, la taille du framboisier est nécessaire et vous devez donc l’effectuer chaque année avec un sécateur électrique ou un autre dispositif. Dans le cas contraire, l’arbuste pourrait dégénérer et la qualité de fructification en serait affectée. 

Afin d’éviter que les tiges verticales retombent, il est souvent conseillé de tendre deux fils de fer de chaque côté pour mieux canaliser. Ceci dit, l’entretien du framboisier est une étape importante à ne pas négliger. Par ailleurs, il faut bien connaître la variété de la plante que vous possédez avant de savoir quand tailler les framboisiers.

Concernant la taille des framboisiers non remontants, l’opération doit s’effectuer en automne ou au printemps. Pour cela, coupez les branches mortes qui ont produits durant l’été au ras du sol, ainsi que les rejets faibles. Il s’agit donc de garder entre 6 à 10 tiges vigoureuses en vue de favoriser la fructification. C’est en quelque sorte une taille d’éclaircissement qui consiste également à enlever les pousses qui se sont développées au-delà des limites en utilisant une bêche. Dorénavant vous savez quand tailler le framboisier pour l’hiver.

Au sujet du framboisier remontant, l’élagage est favorable quand la température est encore en baisse, en dehors des périodes de gel. Les tiges mortes doivent être coupées tout comme les rejets trop faibles. Enlevez aussi les extrémités sèches qui ont produit lors de la dernière saison. De plus, il s’avère important de prévoir un apport en fumure organique pendant l’automne ainsi que de l’engrais spécial arbres fruitiers au printemps. Ce sont des pratiques à appliquer chaque année pour conserver la qualité du sol et favoriser un meilleur rendement au moment de tailler les framboisiers.

Comment entretenir le framboisier ?

À cause du système racinaire de cette plante, il est nécessaire de bien maîtriser son développement, sinon vous serez immédiatement envahi par les tiges qui sont légèrement épineuses. Lors de la taille du framboisier, munissez-vous d’une bêche à enfoncer directement dans le sol afin de couper les racines qui se développent à la limite du normal et n’hésitez pas à les arracher pour les neutraliser complètement. C’est une précision importante pour déterminer comment tailler les framboisiers.

Par ailleurs, la fertilisation est une étape essentielle qui définit la bonne croissance de la plante. Ainsi, il convient de bien connaître les consignes à appliquer afin d’enrichir le sol pour augmenter la production, même si votre culture se situe sur un petit terrain. Cela dit, un apport en engrais pour arbre fruitier en automne et de l’engrais « petit fruit » sont recommandés lors du démarrage de la végétation. À l’arrivée de l’automne et du printemps, prévoyez également l’ajout de 15 cm de compost bien préparé au niveau des pieds. N’oubliez pas non plus le binage des rangs sans en faire trop.

Pendant l’été, arrosez régulièrement le framboisier. En effet, il requiert un apport élevé en eau pendant que les fruits se développent et mûrissent. Il faudra compter environ un arrosoir pour deux pieds, surtout lorsqu’il fait très chaud. Afin de limiter autant que possible l’évaporation, il est nécessaire de pailler le sol en utilisant un mulch d’écorce.

En outre, la production d’un framboisier est assez régulière durant 6 à 10 années. Une fois que cette période est passée, le rendement diminue peu à peu. Dans ce cas, vous devez envisager de planter de jeunes pieds dans un autre lieu du jardin. Pour cela, arrachez les rejets qui possèdent le plus de racines. Ensuite, repiquez rapidement dans un terrain qui est bien travaillé avec une hauteur d’environ 20 cm. Il ne faut pas oublier que les rejets résistent mal au dessèchement. 

Une fois que la plantation est terminée, rabattez les tiges à 20 cm du sol. Sachez justement que le moment favorable pour effectuer les boutures des racines se situe à partir de novembre jusqu’en mars. En revanche, méfiez-vous de la période de gel qui est inadaptée pour cette opération. Au fil de chaque saison prenez quelques clichés de l’évolution de vos plantes pour conserver un suivi à l’aide d’un appareil photo. Vous trouverez ici le test du Nikon d350 qui conviendra certainement pour cet usage.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS