Quel traitement efficace contre les cochenilles ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Extrêmement nuisibles aux plantes, les cochenilles s’avèrent être des parasites très fréquents au jardin. L’on peut également en trouver sur les plantations d’intérieur. Souvent, elles apparaissent sous deux formes différentes : soit en amas cotonneux, soit en bouclier cireux. Comment identifier les cochenilles et comment les traiter ?

 

Les types de cochenilles fréquents

Les cochenilles sont des petits insectes parasites hémiptères qui viennent généralement sucer la sève des plantes d’intérieur ou celles du jardin. Il faut savoir que la cochenille mâle est dotée d’ailes, tandis que la femelle est aptère. Cette dernière est également immobile et vit fixée en permanence sur les plantes tout en y pondant des œufs formant un amas cireux blanchâtre. Après leur éclosion, les nymphes se développent suivant trois stades larvaires avant de devenir adultes.

L’on distingue en gros plus de 7 000 espèces de cochenilles. Elles peuvent se présenter sous différentes formes et sous différentes couleurs : cochenille rouge, cochenille verte, cochenille blanche, cochenille brune, cochenille noire. Leur aspect peut aussi varier en fonction des espèces.

Certaines sont rondes ou allongées et d’autres sont plutôt plates ou bombées. Parmi les cochenilles les plus fréquentes, on a la cochenille farineuse, avec un corps mou protégé par des filaments cireux, la cochenille à carapace, avec un corps dur et lisse, et la cochenille à bouclier ou cochenille du citronnier, avec un corps mou couvert d’un bouclier cireux. Pour les éviter, il faudrait bien entretenir son jardin et s’équiper d’un bon pulvérisateur afin de pouvoir s’en débarrasser efficacement.

Les symptômes de la cochenille

La cochenille peut infecter diverses variétés de plantes. Les plus touchées sont les plantes d’intérieur ou de serre, les arbres fruitiers, les arbustes d’ornement ainsi que les plantes grasses et les cactus. Elle peut également provoquer la maladie de l’orchidée. Pour reconnaître qu’une plante est atteinte par la cochenille, l’on observe sur ses organes un amas farineux, cotonneux ou cireux. Le feuillage peut aussi être recouvert d’un miellat collant sur lequel on voit se former de la fumagine. Par manque de sève, les rameaux, quant à eux, s’affaiblissent. Notons que les cochenilles ne tuent presque jamais leur hôte. Cependant, elles peuvent entraîner d’importants dégâts.

 

Traitement de la cochenille

Il existe différents types de traitements anti-cochenille. Pour traiter écologiquement ces petits parasites, préparez une solution de savon noir, versez-y 1% d’alcool à brûler et un peu d’huile végétale, puis vaporisez le mélange sur les parties atteintes. Dans le cas où l’infestation est limitée, notamment pour les plantes d’intérieur et les plantes de serre, il suffit de nettoyer le feuillage avec une éponge imprégnée d’eau et de savon. Aussi, il est possible d’enlever les carapaces à l’aide d’un coton imbibé d’alcool 90 degrés. Entre autres, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude contre les chenilles. Essayez également le traitement au vinaigre blanc.

Par ailleurs, lutter biologiquement contre la cochenille est aussi un moyen efficace. Certaines espèces de coccinelles, par exemple, peuvent être utilisées sur la cochenille farineuse. Certains hyménoptères comme les guêpes sont également efficaces.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS