Les pucerons : description, traitement, prévention

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Les pucerons se nourrissent de la sève des végétaux à fleurs, des arbustes ou des légumes. Sans observation ni traitement, ils pourraient les envahir en un temps record. Dans cet article, nous vous présenterons tous les détails sur les pucerons ainsi que les traitements pour les éradiquer. 

 

Comment reconnaître les pucerons ?

Les pucerons sont des parasites de 2 mm. Ils sont souvent de couleur vert, rose, brune, jaune, rose grisâtre, voire blanc. Il existe aussi des pucerons noirs. Les uns comme les autres se multiplient rapidement sur les plantes et risquent d’arrêter leur développement. Ces insectes noirs agissent généralement en été et s’accroissent aisément dans un climat humide. Ils s’attaquent la plupart du temps aux arbustes, arbres, agrumes, bulbes ou encore bambous. Vous pouvez également observer un puceron sur un rosier. Ce petit insecte noir maison pique les tissus cellulaires de la feuille et suce sa sève. Avec le temps, il a développé une stratégie pour détruire les plantes en un laps de temps très court. Il s’agit d’ailleurs de l’un des pires ennemis des jardiniers puisqu’il peut entraîner la maladie des plantes. 

Conseils pratiques pour traiter les pucerons 

Prenez toujours le temps de regarder régulièrement l’état des feuillages et les boutons des roses. Pour reconnaître leur présence, vous verrez de petits amas. Vous avez remarqué que les pucerons commencent à envahir votre culture et vous recherchez un traitement de puceron approprié ? Prenez un pulvérisateur et mettez-y un mélange d’eau tiède et de savon noir pour vaporiser les plantes affectées. On vous conseille de répéter l’opération une fois par semaine très tôt le matin ou le soir en fonction de vos préférences. Vous pouvez également opter pour de l’eau diluée avec de l’huile d’olive. Ce mélange permet non seulement d’éliminer les pucerons blancs, mais aussi de nourrir les plantes. Comment se débarrasser des pucerons autrement ? Pour ce faire, nous vous proposons un remède de grand-mère pour tuer les pucerons à base de fougère, de purin d’ortie, d’ail, de sureau ou de rue ainsi que de rhubarbe ou d’absinthe. Au-delà de cet anti puceron naturel, vous avez la possibilité d’y appliquer un insecticide conçu spécialement à cet effet.

Comment prévenir la présence des pucerons ?

Pour lutter contre les pucerons, on vous conseille de vous en tenir aux différentes conditions de culture d’une plante et de les respecter. Vous devez également vous renseigner sur les apports d’engrais utiles pour favoriser la croissance de la plante. En cas d’excès, cette dernière se fragilise et s’accroît de façon anormale. On vous recommande aussi d’attirer les pucerons rosiers sur des capucines, par exemple. Ainsi, ils se concentreront un peu plus sur celles-ci au lieu de s’attaquer à votre potager.  Certains jardiniers procèdent avec des coccinelles, des syrphes, ou encore des larves de chrysopes, des prédateurs de ces insectes.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS