Comment planter et entretenir un cognassier du Japon ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Le cognassier du Japon est la plante qui agrémente généralement un jardin. Il se diversifie en plusieurs couleurs comme blanc, rouge, saumon et il donne naissance à des fruits ! Quoi de mieux pour embellir son espace vert ? Il existe quelques étapes pour favoriser sa plantation et son entretien.

 

Caractéristiques

Nom botanique : Chaenomeles japonica

Nom français : Cognassier du Japon

Origine : Asie – Japon

Type : arbuste à fruits et à fleurs

Famille : Rosacées

Hauteur : 1 à 2 m

Floraison : de février à mai

Plantation : automne ou printemps

Couleurs fleurs : rose, rouge, pourpre et blanche

Exposition : Ombragée et ensoleillée

Autres espèces : Speciosa ( 2 m et 1,5 m) et x superba ( 1 à 1,50 m)

Nom du fruit : coing

Type de sols : argileux et sableux, de préférence bien drainés

Feuillage : caduc

Rusticité : rustique à -20°C

Comestible : oui

Type d’utilisation : palissé, haie fleurie, isolée, massif

Conditions de culture à respecter

Le cognassier du Japon est un arbuste rustique facile à cultiver. Pour preuve, il peut se développer à une température de moins de 25°C. Il résiste également aux intempéries ainsi qu’à la pollution atmosphérique. De plus, il prend de l’ampleur dans toutes les régions.

Pratique, cette plante se cultive de deux manières : en isolé ou en massif. Il suffit de l’épouser avec d’autres arbres dotés de feuilles luisantes tels que le laurier-tin, et le tour est joué ! Polyvalent, cet arbre à fleur rouge peut pousser en espalier sur un mur ou de manière isolée. Le mettre en pot avec cache-pot, pour plus d’esthétique, est aussi possible.

 

Plantation : les détails à ne pas négliger

Comme susmentionné, le cognassier du Japon prend de l’envergure notamment sous le soleil voire à l’ombre selon les préférences de chacun. Après avoir creusé un trou dans le sol, il est important d’y immerger la motte de 30 mm avant de reboucher celui-ci de terre.

Pour favoriser la plantation, il faut placer le collet sous 3 cm notamment en sol sec. Afin de constituer une haie fleurie, il est conseillé d’espacer chaque chaenomeles entre 100 à 150 cm. Aussi, étant donné que ce dernier est couvert d’épines, mieux vaut l’éloigner des allées ainsi que des zones de jeux pour les enfants.

 

Les cognassiers : doit-on les tailler ?

Il n’y a pas de règle précise concernant la taille des cognassiers du Japon. Néanmoins, effectuer cette tâche tous les deux ou trois ans au début de l’automne sera largement suffisant. Tout dépend de la croissance de l’arbre. Pour donner une forme de bouquet aux arbustes, il est conseillé d’ébrancher les branches fleuries.

Aussi, il est possible de les couper uniquement après les floraisons. Cette technique permet simplement de faire le ménage avec le cognassier du Japon et de se débarrasser des branches mortes ou malades. Bien évidemment, cette plante peut être taillée à ras tous les 10 ans pour lui donner un coup de jeune. Le rendu sera meilleur !  

 

Reproduction

Multiplier cette plante est indispensable. Ce faisant, il est conseillé de réaliser une bouture sur le cognassier du Japon. À l’automne, il faut éliminer les graines de fruits mûrs pour ensuite les planter au printemps. En hiver, cependant, préserver les graines dans du sable humide est une étape incontournable.

Cette technique consiste notamment à extraire environ 10 cm de boutures puis à y étaler une hormone spécifique. Une fois cette étape terminée, il suffit de poser ces dernières dans un croisement de tourbe blonde et de sable de rivière. Il ne reste plus qu’à les garder à une température de plus de 16°C, et le tour est joué !

 

Entretien

Cette végétation du Japon ne requiert pas un entretien en particulier. Néanmoins, il est recommandé de contrôler son état de santé après l’été. Certaines espèces sont souvent victimes d’une tache noire durant les périodes chaudes. Dans ce cas-là, mieux vaut passer au traitement à la bouillie bordelaise.

Concernant la fréquence de son arrosage, il serait préférable de l’effectuer régulièrement la première année puis de la désherber. Une fois ces étapes achevées, on vous conseille de prendre un bon bain puis d’utiliser le Braun Silk Expert Pro 5 PL5137 pour épiler plusieurs parties du corps.

 

Cueillette

Le cognassier du Japon produit des fruits comestibles. Cependant, il est indispensable de les cuire avant de les déguster. Pour savourer le goût du coing, le transformer en confiture est très conseillé. À noter que certains utilisateurs confondent souvent cet arbuste au pommier du Japon.

Bien qu’il appartienne à la famille des rosacées, ce dernier est un hybride des Malus. La différence entre pommier du Japon et cognassier du Japon est aussi liée à leurs fruits. Chez le pommier, ceux-ci ressemblent aux pommes tandis qu’ils se rapprochent un peu plus de la poire chez le second.

 

Gros plan sur les maladies

Ces arbres japonais peuvent être atteints par des maladies comme la tavelure. Comme susmentionnée, cette dernière se reconnaît par les taches noires qu’elle laisse sur le fruit du cognassier ou sur les feuilles. Pour y remédier, il faut passer par la bouillie bordelaise, notamment en automne comme au printemps.

Il arrive également que cet arbuste du Japon soit ravagé par des pucerons. Voici les symptômes : dessèchement du feuillage, affaiblissement des plantes et déformation. Pour pallier ce problème, les coccinelles peuvent venir à la rescousse. Il suffit de les déposer sur les plantes, et le tour est joué ! La culture de plantes aromatiques aux alentours du cognassier du Japon fera aussi l’affaire.  

Fumigation et croissance

La fertilisation de sol chez cet arbuste n’est pas indispensable. À l’évidence, celui-ci pousse sans problème dans tous les types de sols, voire en calcaire. Néanmoins, il faut lui trouver la bonne exposition et le tour est joué ! Dans tous les cas, il promet une floraison précoce et produit aussi de jolies feuilles parfaitement vernissées. De quoi orner son jardin et y ajouter une touche décorative ! Il est conseillé de bien harmoniser l’ensemble pour rendre l’espace vert encore plus agréable à regarder.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS