Mimosa pudica : comment accueillir cette plante sensitive chez soi ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Le Mimosa pudica, communément connu sous le nom de sensitive, est une plante qui se démarque par sa capacité à replier son feuillage dès qu’elle sent une force extérieure agir sur elle. En intérieur, elle se plante en serre ou dans un terreau particulièrement préparé à cet effet. Retrouvez dans notre article plus de détails sur les étapes de sa croissance.

 

Mimosa pudica, une plante spéciale

Le mimosa sensitive trouve son origine en Amérique du Sud, dans les zones à climat tropical du territoire. Elle appartient à la famille des Fabacées ou Légumineuses et se distingue par sa capacité à refermer ses feuilles quand elle est effleurée ou lorsqu’elle est soumise à une action externe. Cette réaction est avant tout son moyen de protection contre les agressions telles qu’une forte chaleur ou encore les insectes ravageurs. Ce phénomène s’explique par la présence de cellules évacuant de l’eau rapidement dans le feuillage quand ce dernier est stimulé.

Ce rejet de H2O provoque donc le renfermement des feuilles du Mimosa pudica. Par ailleurs, il pousse facilement dans un milieu naturel bien humide et peut atteindre jusqu’à 80 cm. Toutefois, en culture, sa hauteur n’excède pas les 30 cm et elle s’apparente souvent à un mimosa nain.

Quant à son feuillage, il est assez détaillé et se replie sur lui-même au moindre affleurement. Comme l’albizia, le Mimosa pudica est aussi une plante qui se referme la nuit et au contact de la pluie. Elle est tapissante et lorsque toutes les conditions favorables à sa bonne croissance sont réunies, elle donne de minuscules inflorescences constituées d’étamines roses ou bleu lilas une fois que s’achève l’été.

Comment la cultiver en intérieur ?

L’ennemi juré de cette plante est le froid. Pour qu’elle puisse s’épanouir dans son milieu, il faudra donc s’assurer que son emplacement soit un endroit affichant une température ambiante supérieure à 15 °C. Elle ne survivra pas dans un local non lumineux et peu chaleureux. De ce fait, elle est généralement cultivée en serre où la température peut être contrôlée et maintenue constante. 

Pour la faire pousser dans un appartement par exemple, il faut qu’elle soit installée sur un sol acide composé de terreau, de terre de bruyère et de tourbe. Le fond du contenant accueillant le Mimosa pudica devra être habillé d’un cache pot et drainé avec des billes d’argile pour bien évacuer l’eau d’arrosage puisqu’elle devra être fréquemment humidifiée surtout en été afin de ne pas avoir un mimosa séché. L’ajout d’engrais liquide 2 fois par mois contribuera également à la bonne croissance de la plante.

 

Comment multiplier la sensitive ?

Un entretien régulier de son feuillage est nécessaire. Pour ce faire, sa partie aérienne devra être vaporisée. Cela évitera l’apparition d’araignées rouges qui sont des acariens parasitant ses feuilles. Pour savoir comment sauver un mimosa de cette infestation, l’utilisation d’acaricides ou une pulvérisation d’une décoction d’ail est efficace. En outre, un semis en mini serre chauffée à 24 °C est également une bonne pratique pour favoriser la croissance de ces plantes sensitives. Un bouturage à l’étouffée offre aussi de meilleurs résultats, mais il faudra s’assurer que le milieu reste constamment humide.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS