Quand et comment planter des pommes de terre ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

La pomme de terre figure parmi les légumes les plus consommés en France. Enrichie en fibres, en potassium, en magnésium et en glucide, elle contient également beaucoup de minéraux et de vitamines. Ainsi, elle apporte un bon équilibre alimentaire. Si vous avez l’intention de vous lancer dans la culture de pomme de terre, voici les informations essentielles à retenir.

 

Quel type de pommes de terre cultiver ?

Quelle que soit la taille du terrain dont vous disposez, vous pouvez y planter une pomme de terre. Toutefois, il convient de bien sélectionner la variété que vous allez travailler pour que la culture soit une réussite. Si on se base principalement sur la consistance de la chair, nous pouvons différencier :

 – La variété à chair ferme, à grain fin avec une forme allongée. Cette catégorie bénéficie d’une très bonne tenue à la cuisson, de plus elle profite d’une qualité gustative supérieure.

 – La pomme de terre à grains moins fins est plus enrichie en fécule. Celle-ci est beaucoup plus adaptée pour les frites et les purées ainsi que les produits transformés, notamment les croquettes ainsi que les chips.

En se référant à la manière de cultiver une pomme de terre, il existe aussi deux catégories :

 – La pomme de terre primeur ou précoce qui se travaille essentiellement dans les régions où l’hiver est plus doux. Cette variété est justement plantée pendant cette saison et elle se récolte après 3 mois avant d’avoir mûri complètement.

 – La pomme de terre de conservation ou tardive est quant à elle mise en terre à partir d’avril et mai, tandis que la cueillette se fait 5 mois après. Celle-ci est plantée dans la plupart des régions de la France.

Quand et comment cultiver ce légume ?

Comme les autres légumes que vous avez l’habitude de travailler, la pomme de terre doit également suivre un calendrier strict en vue d’obtenir une meilleure production. Cela dit, il faut bien connaître quand planter les pommes de terre avant de vous lancer. Sachez alors que les tubercules qui ont déjà germé se mettent en terre entre mars et avril, au moment où il n’y a plus de gel qui menace le potager. Pour faire plus simple, nous conseillons de vous référer à la floraison des lilas pour procéder à la plantation sans risque.

1. Faire germer

Si vous êtes décidé à tout faire vous-même, alors la première étape consiste à faire germer vous-même les plantes. Cette étape doit être réalisée dès le mois de janvier afin d’être un peu en avance sur la récolte de pomme de terre. Pour ce faire, placez ces dernières à l’intérieur de clayettes que vous allez mettre dans une pièce lumineuse et tempérée.

Sinon, vous n’aurez aucun mal à dénicher des plants prégermés sur le commerce. Ils bénéficient souvent d’un traitement contre la pourriture pour garantir la réussite du processus de développement.

2. Planter

À ce stade, vous vous demandez certainement comment planter des pommes de terre. Pour y répondre, il est important de choisir un emplacement qui profite d’une très bonne exposition au soleil. Évidemment, le sol doit être préparé au préalable pendant l’hiver. Ceci dit, un ameublement de 20 cm de profondeur avec un apport en engrais riche en potassium est recommandé.

Pour une surface d’environ 10 m2, comptez 40 plants qui sont espacés un à un d’une distance de 35 à 40 cm sur des lignes de 50 à 70 cm. Les pommes de terre germées sont à poser verticalement avec le germe pointé vers le haut dans un trou d’une profondeur de 10 à 15 cm. Puis, recouvrez avec quelques cm de terre et évitez de trop tasser. Après deux semaines, renouvelez l’opération pour combler totalement le creux.

L’arrosage de pomme de terre n’est pas aussi contraignant que les autres légumes dans le potager. Elle ne nécessite pas d’apport important en eau. En effet, lorsqu’il y a de l’humidité qui s’accumule, ceci favorise la prolifération des maladies. Cela dit, il est plutôt conseillé d’installer des tuyaux microporeux entre les lignes. Une fois que les plants se sont bien développés, n’oubliez pas de butter les pommes de terre pour que les tubercules ne soient pas exposés au soleil. Sinon, vous aurez une pomme de terre verte qui ne peut pas être consommée.

Les différentes techniques de plantation

En fonction de la disposition du terrain et de la variété choisie, vous pouvez planter une pomme de terre de différentes manières.

1. Plantation dans la paille

Cette technique pour planter une pomme de terre est relativement la même que la méthode traditionnelle. Couvrez avec une bonne couche de paille ou de toile de paillage afin de les protéger de la lumière.

Il s’avère aussi possible d’utiliser du compost, même s’il est encore jeune pour planter des patates. Cependant, vous aurez besoin d’en rajouter à plusieurs reprises tout au long de la croissance de la plante. Vous bénéficiez ainsi d’une production plus élevée.

2. Plantation en sac

Même si vous ne possédez pas de potager, vous pouvez quand même planter une pomme de terre. Il s’agit alors d’une culture hors terre dont le sol est constitué de terreau ou de compost.

 – Équipez-vous principalement d’un sac et percez le fond avec plusieurs trous. Puis, repliez les bords afin qu’il soit raccourci.

 – Mettez du compost entre 5 à 10 cm d’épaisseur et placez le plant germé que vous allez recouvrir à nouveau de compost. Ne touchez à rien par la suite et attendez que les tiges et les feuilles sortent du sac.

 – Poursuivez pas à pas sa croissance en dépliant le récipient et en le remplissant avec du terreau ou du compost.

Enfin, nous allons apporter des précisions sur la question quand récolter les pommes de terre pour que vous puissiez ensuite les cuisiner sur la meilleure plaque de cuisson à gaz. Vous devez savoir que cette étape dépend surtout du type de plant que vous avez choisi. Cela dit, les variétés précoces comme la charlotte ou la Mona Lisa se ramassent à partir de mai jusqu’en juillet. 

Quant aux catégories tardives, notamment la Bintje et la Nicola, la cueillette est plutôt conseillée de septembre à novembre. Pour simplifier la collecte, attendez que les feuilles soient complètement jaunes et utilisez une fourche à bêche. Aussi, faites attention à ne pas abîmer les tubercules qui serviront pour la prochaine saison.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS