Comment planter la verveine citronnelle ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Malgré le nom qui peut porter à confusion, la verveine citronnelle qui est aussi connue sous le nom de verveine odorante ou encore verveine du Pérou est différente de l’arbre fruitier. Cette plante est spécialement utilisée pour sa vertu aromatique dans l’art culinaire. Envie d’en avoir dans votre jardin ? Suivez notre guide pour la plantation et l’entretien de cette plante.

 

Caractéristiques 

Dans sa dimension définitive, elle peut mesurer entre 2 à 3 mètres de haut dans un environnement adapté. Cette taille de la verveine vous permet ainsi de la cultiver aussi bien dans le potager que dans le jardin.

En ce qui concerne son bien-être, elle est connue pour être facile à entretenir. Si le soleil la fait prospérer, il est vital de la protéger du froid de l’hiver à cause de sa fragilité. Ses feuilles quant à elles renferment des essences aromatiques semblables à celles du citron avec une croissance beaucoup plus rapide que ce dernier.

Les différentes appellations

Si la plupart connaissent cette plante avec le nom verveine citronnelle, il arrive souvent que des gens se trompent. En effet, outre ce terme, il y a aussi plusieurs dénominations :

 – Aloysia citrodora

 – Aloysia triphylla

 – Verbena citriodora

 – Lippia triphylla

 – Lippia citrodora

D’ailleurs, la verveine citronnelle n’est pas à confondre avec une plante de la même famille qui se nomme la verveine officinale. Il est donc important de se renseigner avant de choisir l’espèce que vous voulez cultiver.

 

Histoire

Sa découverte est attribuée à un botaniste d’origine français du nom de Philibert Commerson vers les années 1767. En ayant importé un échantillon depuis Buenos Aires lors d’un voyage de recherche, il étudia la vertu de cette plante. Une trentaine d’années plus tard, 2 autres scientifiques découvrent la verveine citronnelle sans pour autant lui dédier un article. Ils lui donneront alors l’appellation tirée de la langue latine Aloysia citrodora et un autre en espagnol Hierba de la Princesa.

Plusieurs personnalités de l’époque ont également tenté d’introduire cette plante en Europe avec difficulté avant que la loi soit plus flexible. De multiples variantes de la même famille sont actuellement visibles sur le territoire et servent dans les recherches scientifiques diverses et l’art culinaire.

 

Utilisation de la verveine citronnelle

Jusqu’à nos jours, on reconnaît 2 usages à cette plante et les chercheurs n’ont pas fini de découvrir les bienfaits de la verveine.

 – Utilisation dans le domaine médical

En effet, la verveine citronnelle est employée pour plusieurs traitements à partir de l’huile essentielle qu’elle renferme. Il est facile de trouver le produit appelé « verveine » dans les pharmacies et les herboristes. Cette huile est également utilisée dans les industries de parfumerie et les produits de cosmétiques et d’hygiène.

Extrait facilement à partir de machine, les feuilles de la verveine citronnelle se composent de 0,90 % d’huile nommée essence de verveine qui se constitue de limonène, de citral, de sesquiterpènes et de géraniol. D’après les études menées, elle a des propriétés fébrifuges, antifongiques, eupeptiques, antispasmodiques, mais aussi faiblement sédatives et répulsives contre les moustiques.

 – Utilisation dans le domaine culinaire

Dans la cuisine, les feuilles de la verveine citronnelle sont aussi très appréciées pour aromatiser certaines préparations comme les pâtisseries, les sauces, les glaces, les marinades, etc. Les amateurs de boissons chaudes diverses peuvent s’en servir comme du thé et de la tisane verveine pour ses vertus apaisantes et digestives. Outre l’infusion de verveine, les chercheurs ont également réussi à concevoir des liqueurs composées de cette plante et d’autres ingrédients.

Dans certains pays comme le Pérou, des producteurs utilisent la verveine citronnelle dans une boisson pétillante nationale du nom d’Inca Kola. Populaire devant les géants mondiaux comme Pepsi et Coca-Cola, cette version locale fait la fierté de tous les habitants de ce pays.

 

Les facteurs propices à la croissance de la verveine citronnelle

Voici les quelques points à prendre en compte pour faire prospérer votre plante aromatique :

 – Le sol

Cette plante n’est pas la plus exigeante en ce qui concerne le terrain sur lequel on la cultive tant que ce dernier n’est pas trop acide. Les sols avec une densité légère et une bonne capacité de drainage suffisent.

 – Floraison et récolte

Cette plante fleurit à partir de l’été jusqu’au début de l’automne selon la période de culture que vous effectuez. Une fois écloses, les fleurs ont une couleur blanche ou mauve et la cueillette des feuilles se fait seulement après la floraison de l’arbre.

 – Exposition et entretien

La verveine citronnelle pousse plus aisément en étant sous le soleil ou à moitié à l’ombre pendant plus de 5 heures au quotidien.

Pendant la saison chaude, il est important de l’arroser sachant que la déshydratation contribue à la chute des feuilles. Il est également possible d’effectuer des coupures avec les branches hautes en été. En début d’année, le rabattage des tiges favorise la touffe et réduit le risque de dégarnissement.

Plantation

Outre le fait de la cultiver directement dans le sol, la verveine odorante peut très bien être mise dans un potager pour grandir. Il n’est donc pas rare de voir la verveine en pot sur le balcon d’une maison. La plantation se fait pendant le printemps sachant qu’elle peut se multiplier grâce à la division de la touffe existante ou par semis sous châssis. Si vous y avez pensé, la bouture de la verveine permet aussi d’obtenir encore plus de plantes, quelle que soit la localisation. La tige sera alors sollicitée pour pouvoir effectuer ce type de culture.

Dans un climat plus ou moins capricieux, la verveine citronnelle ne se développe pas assez pour donner des graines, même dans sa taille adulte. Dans les zones qui ont un accès difficile aux sources d’eau, utiliser un récupérateur d’eau de pluie peut être une solution pour arroser cette plante. Il est important de savoir que les plantes doivent changer de pot tous les 24 mois pour garder une santé de fer. Pendant la saison froide, il est crucial de le couvrir au maximum ou bien de le changer d’emplacement afin d’éviter le contact avec le gel.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS