Comment planter un figuier dans son jardin ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Qui ne rêverait pas d’avoir quelques arbres fruitiers plantés dans son jardin ? Malheureusement, ce type de culture est souvent capricieux et nécessite un entretien méticuleux. Peu exigeant, esthétique et élégant avec son feuillage ample, le figuier est souvent le choix n°1 des amoureux du vert. Pour réussir à faire pousser convenablement votre arbuste, passez au crible les lignes suivantes !

 

Les différentes sortes de figuiers à planter

Dans les régions françaises, la plantation du figuier se fait à partir de novembre jusqu’en mars pour avoir 2 récoltes chaque année de juin à juillet et/ou du mois d’août à octobre. Il est néanmoins nécessaire de connaître les multiples variétés ainsi que les conditions requises pour les faire prospérer. On distingue notamment le figuier bifère pouvant donner 2 récoltes, mais avec une faible résistance au froid (-4 °C). Puis il y a la variété unifère, plus résistante aux basses températures avec une production abondante une fois par an.

Les figues bifères

Cette première variété se compose de figues qui peuvent fournir 2 récoltes en une année en produisant 2 sortes de fruits.

 – La figue dorée

Cette variété pousse sur un sol à fort drainage d’eau et connaît 2 périodes de plantation chaque année entre octobre et novembre ou bien mars et avril. Pour en prendre soin, il est vital d’éviter une trop grande abondance d’eau à ses débuts. Les récoltes se passent ensuite entre le mois de juillet jusqu’à fin août et continuent jusqu’à la moitié d’octobre.

 – La figue Madeleine des deux saisons

Celle-ci possède 2 mêmes périodes de plantation comme la précédente variété et connaît une meilleure croissance sur un sol assez humide qui contribue à l’enracinement de l’arbre. Ce figuier a aussi la même saison de récolte que la variante dorée.

 – La figue negronne

Avec 2 périodes de plantation chaque année, cette variété prospère sur un sol marqué qui oppose une meilleure résistance aux agressions des intempéries. Pour l’aider à grandir, il est profitable que l’arrosage du figuier se passe à la fin de l’été et du printemps.

 – La figue sultane

Si vous habitez dans une région froide, le figuier sultane est doté d’une résistance surprenante, surtout dans les milieux où la température peut aller jusqu’à -18 °C. Possédant également 2 périodes de plantation annuelle, les récoltes se font au début du mois d’août ou en son milieu selon la région. Même si ce figuier a particulièrement besoin d’arrosage, il est inutile de le laisser tremper dans beaucoup d’eau.

 

Les figues unifères

Ce classement regroupe les variantes qui ne possèdent qu’une seule période de plantation et de récolte des figues chaque année. Ceux qui se trouvent dans cette catégorie sont néanmoins les plus coriaces face aux températures les moins clémentes et aux diverses agressions.

 – La figue col de dame blanc

Elle se plante entre le mois d’octobre et novembre sur n’importe quel type de sol dans une région possédant un climat chaud pendant ces 2 lunes. Sans avoir besoin de beaucoup d’humidité, ce figuier blanc pousse mieux dans un vaste espace et les fruits se récoltent au début du mois de septembre.

 – La figue panachée

Cette variété possède la même période de plantation que la première. Il faudra songer à l’arroser et à bien tailler ses pousses. Dans une région plus fraîche, cet arbre aura des difficultés à donner des fruits mûrs sans les bons entretiens. En ce qui concerne la récolte, elle commence à la moitié du mois d’août si l’on parle de Provence.

 – La figue pastilière

Cette dernière doit être abondamment arrosée afin d’aider la jeune plante à s’enraciner dans la plupart des sols. Avec une plantation située entre octobre et novembre, la récolte s’effectue dès le mois de septembre. Avec une croissance plutôt lente, le figuier pastilière a besoin de grandir dans un climat chaud.

 – La figue sucre verte

Cette variété se prend en charge exactement comme la précédente sans avoir besoin d’un type de sol précis où planter un figuier. Si les fruits sont assez petits, le goût se rapporte avec le nom qu’on lui a donné avec une récolte prévue à partir du mois de septembre.

Dans les régions méridionales par contre, il faut prévoir un écartement de 10 mètres pour chaque plante, et il en est de même pour le figuier de Dalmatie.

 

La culture

Cette opération se fait en respectant plusieurs conditions selon la région dans laquelle la culture du figuier se fera. Quelle que soit la zone géographique, il faut que la forme soit en cépée avec un espacement estimé entre 5 et 6 mètres pour chaque plante si vous prévoyez d’en cultiver plusieurs.

Entretien

Afin de maximiser la récolte, quelle que soit la variété que vous avez dans votre jardin, il est conseillé de retirer les branches les plus anciennes tous les 24 ou les 36 mois. Avec une période favorable en mois de novembre, il est aussi bénéfique de faire une petite coupe des rameaux robustes depuis la base à la touffe.

Pour éviter de fragiliser l’arbre, il est recommandé d’appliquer un produit cicatrisant sur les incisions pratiquées sur l’arbre. L’entretien du figuier ne sera donc pas à minimiser.

Si vous voulez planter un figuier ou plusieurs dans votre jardin, vous avez 2 options pour mener à bien votre nouvelle plantation. Soit vous prélevez des drageons autour de la touffe pour les mettre en terre directement, soit vous pratiquez la marcotte avec des rameaux ayant vécu 2 ou 3 ans.

 

Conseil de jardinage 

Afin que la croissance du figuier puisse se faire sans échec ni déception, il faut également s’armer de quelques prérogatives avant la plantation. Comme la fleur de figuier est assez sensible à la température basse, il est prudent de la placer dans l’angle d’un mur, sous forme d’espalier ou bien de touffe. 

Pour réduire l’impact des vents en hauteur, il faut tailler fréquemment l’arbre afin que la fructification se passe en étant plus proche du sol. Dans le cas où vous le laissez pousser comme le figuier sauvage, il faudra être très attentif à partir du mois de décembre jusqu’en mars. Les branches peuvent aussi être protégées par un voile d’hivernage. Une fois votre arbre bien grand, ne manquez pas de surveiller vos tout-petits, car ces derniers seront sûrement d’humeur à grimper au-dessus. 

Et si vous souhaitez vous prélasser sous votre figuier avec votre bout de chou, vous pourrez toujours lui faire porter un casque bébé pour qu’il ne se blesse pas dans le cas où un fruit venait à tomber sur sa tête.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS