Quand et comment réaliser la taille de l’olivier ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Tailler l’olivier n’est pas une obligation, par contre c’est une pratique qui est fortement conseillée à cause des nombreux avantages qu’elle apporte. Cette plante typique de la Méditerranée peut facilement supporter les tailles régulières. En revanche, l’entretien de l’olivier ne se fait pas n’importe comment. Nous allons justement vous guider dans vos premiers pas pour mener à bien cette tâche.

 

Pourquoi tailler l’olivier ?

Avant de chercher à savoir comment tailler un olivier et d’apprendre à vous servir d’un échenilloir, il convient de faire le point sur les raisons qui devraient vous inciter à effectuer cette pratique.

 – L’olivier est un arbuste qui prend beaucoup d’ampleur au fur et à mesure qu’il grandit. Afin de maîtriser son développement, la taille est donc indispensable. Par ailleurs, il peut facilement supporter la découpe sans qu’elle ait des impacts négatifs sur sa croissance. De cette manière, l’olivier peut également être planté dans les petits jardins.

 – Pour favoriser la circulation du pollen, il est aussi important de bien aérer la couronne. Par conséquent, la pollinisation est optimisée pour obtenir beaucoup plus de graines. Ce n’est pas tout, car ceci contribue à limiter la maladie du tronc de l’olivier. De plus, la plante peut profiter davantage du soleil qui s’avère indispensable pour faire mûrir les fruits.

 – La taille des rameaux d’olivier anciens permet également aux nouveaux branchages de se développer afin de produire dans les années à venir.

 – Sinon, l’élagage peut aussi être adopté pour de simples raisons esthétiques, notamment pour la taille de l’olivier en pot. N’oubliez pas que les branches de la plante se courbent au fil du temps et ceci n’est pas vraiment très beau à voir. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de bien respecter le port naturel et d’apporter une bonne aération dans le pot pour olivier.

Quelle est la période favorable à la taille de l’olivier ?

Quand tailler un olivier ? Pour un pied qui a été récemment mis à terre, il est préférable de le laisser se développer pendant quelques années avant de prévoir l’élagage. Patientez au moins jusqu’à ce qu’il atteigne 1 à 1,5 m. Quoi qu’il en soit, la pratique de cette opération doit traditionnellement être réalisée à la fin de l’hiver, c’est-à-dire vers la seconde partie de février, en mars et en avril. Vous devez le faire chaque année en vue de respecter le cycle végétatif. Après cela, vous êtes libre de lui donner la forme que vous souhaitez en fonction de sa taille et de l’espace qui l’entoure.

 

Comment s’y prendre pour l’élagage ?

La taille de l’olivier ne se fait pas au hasard, il y a des étapes bien précises à respecter. D’ailleurs, vous trouverez ci-dessous toutes les informations essentielles lorsque vous avez eu la réponse à la question quelle période pour tailler un olivier.

La taille de formation

 – Il s’agit de la première découpe subie par la branche d’olivier. Elle consiste principalement à lui donner une forme bien précise. D’après la tradition, la plante devrait être taillée en « gobelet ». De cette façon, vous aurez un arbuste bien équilibré avec des mensurations correctes ainsi qu’un houppier bien aéré. À ce moment, il est beaucoup plus facile d’accéder à chaque partie de la plante, que ce soit pour l’entretien ou pour les traitements nécessaires.

 – Pendant les premières années, supprimez les pousses qui se développent au niveau de la tige principale pour obtenir un tronc.

 – Lorsque l’olivier atteint sa 4e année et qu’il mesure au moins 1,5 m, éliminez le rameau central ainsi que quelques branches charpentières pour avoir le gobelet. Ces précisions sont importantes pour vous aider à savoir comment planter un olivier.

 

La taille d’entretien

Recommandée tous les mois de février, elle se pratique une fois que la charpente est en place.

 – Éliminez les arcures en découpant au-dessous du dernier rameau précédent l’arc.

 – Supprimez également les branches qui sont mal orientées, c’est-à-dire celles qui se positionnent vers l’intérieur ou qui sont abîmées. N’hésitez pas non plus à vous attaquer aux feuilles jaunes de l’olivier.

 

La taille favorisant la production d’olives

Les différentes tailles suscitées doivent être associées à celle-ci pour maximiser la fructification et augmenter le rendement chaque année. Elle est conseillée pour être pratiquée tous les 2 à 5 ans.

 – Supprimez principalement les rameaux qui ont déjà porté des fruits en vue de déclencher la croissance de nouveaux branchages qui sont beaucoup plus productifs.

 – Raccourcissez en même temps les tiges les plus importantes lors de la taille olivier. Il ne faut pas oublier que les fruits les plus éloignés ont une qualité réduite.

Concernant les plantes en pot, les pratiques à réaliser sont quasiment les mêmes puisqu’elles résistent également aux élagages sévères. Si c’est la première fois que vous faites la taille d’olivier sur un pied qui n’a jamais été entretenu auparavant, alors une découpe à ras de sol est recommandée.

 – Ensuite, choisissez un nouveau leader en repérant la pousse la plus vigoureuse pour être tuteurée de manière verticale. En revanche, vous pouvez supprimer les autres puisqu’ils ne servent plus à rien. Cette pratique contribue à favoriser la croissance de la couronne selon la hauteur souhaitée.

 – Retirez également les pousses ainsi que les rejets latéraux tout au long du tronc. Sinon, laissez votre plante s’accroître comme une arbustive si vous avez envie d’un olivier en fleur.

Comment réussir le rabattage d’olivier ?

Rappelons d’abord que l’olive est un fruit très riche en calcium et magnésium, qui a même le mérite de renforcer les défenses du corps. Si vous combinez sa consommation avec le meilleur Omega 3, votre santé ne sera que renforcée ! Pour continuer à profiter de ses bienfaits, le rabattage est une étape importante qui doit être réalisée correctement. Cette opération est requise soit pour simplifier la reprise suite à une plantation soit en vue de restaurer un arbuste abandonné depuis longtemps.

 – Le rabattage est particulièrement conseillé à partir du mois d’octobre jusqu’en avril.

 – Si vous prévoyez d’implanter un scion, coupez toutes les branches à leur moitié au niveau de la partie inférieure d’un œil pour que la reprise se fasse beaucoup plus rapidement.

 – En revanche, si vous envisagez de restaurer la plante afin qu’elle soit plus productive, éliminez les tiges mortes ou celles qui se croisent dans la terre pour olivier. Pour que l’apport en lumière soit plus élevé, éclaircissez également le bout des rameaux.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS