Comment reconnaître un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur ?

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

Exotique et captivant, l’hibiscus reflète la fraîcheur et les périodes estivales. Il est principalement apprécié pour ses couleurs riches et chatoyantes. Néanmoins, même s’il est possible de le cultiver aussi bien en intérieur qu’en extérieur, il importe de savoir distinguer une variété d’extérieur et d’intérieur, étant donné que le traitement à attribuer diffère d’un type à un autre. Pour vous permettre de choisir la plante qu’il vous faut, nous vous proposons un petit tour d’horizon qui s’accompagne de quelques conseils d’entretien.

 

Quelles sont les caractéristiques principales d’un hibiscus ?

Ce type de plante qui figure parmi la famille des Malvaceae se reconnaît facilement grâce à quelques caractéristiques, même si l’on dénombre près de 200 espèces différentes et des variétés qui vont jusqu’à 30 000.

La première chose qui distingue l’arbuste repose sur ses teintes. En effet, la fleur d’hibiscus ne nous laisse jamais indifférents compte tenu de l’explosion de couleurs offerte et de la diversité des formes.

En outre, même s’il s’agit d’un arbuste, force est de préciser que les spécimens les plus imposants ont une hauteur qui peut aller jusqu’à 5 m.

Par ailleurs, si l’on se fie aux recherches effectuées sur le sujet, on pourra répertorier 2 espèces cultivables qui se déclinent en une pléthore de variétés.

Les hibiscus d’extérieur

Si l’on se réfère à la localisation géographique et au climat de l’Hexagone, le syriacus, également connu sous la dénomination althea, est une variété à privilégier. Dans la plupart des cas, on le surnomme aussi “Mauve en arbre” et il s’agit d’un hibiscus arbuste qui englobe plusieurs variétés et se couvrant de fleurs à tendance simple ou double entre les mois de juillet et d’octobre. 

Par ailleurs, d’une parure vive et variée avec un feuillage caduc, il symbolise particulièrement les Tropiques. Pour le planter, il faudra le faire en pleine terre tout en s’assurant que l’arbre soit bien exposé au soleil. Néanmoins, si vous avez un attachement particulier pour les plantes en bac, optez pour un contenant d’un minimum de 40 cm de profondeur. Dans cette catégorie, les plus populaires sont :

  • Le hibiscus syriacus woodbridge , dont les fleurs d’un rouge pâle s’ouvrent en trompette pour offrir un diamètre de 10 cm.
  • L’ hibiscus syriacus Oiseau Bleu qui offre des fleurs bleues pâles.
  • L’ hibiscus syriacus Red Heart pourvu de fleurs dont le cœur est rouge foncé avec des pétales blancs et ayant un diamètre de 8 cm.
  • Le hibiscus syriacus Kakapo : derrière ce nom original, cette variété propose des fleurs simples d’une couleur rose soutenue qui font souvent penser à la fleur de pivoine.

 

Les hibiscus d’intérieur

Comme c’est le cas pour la plupart des plantes, les variétés qui sont les plus sensibles au froid doivent se placer à l’intérieur. En effet, cela leur permettra de rester au chaud durant les saisons les plus rudes et de profiter du soleil en extérieur au cours de l’été. Vous ne savez toujours pas comment reconnaître un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur ? Voici quelques variétés qui vous permettront d’agrémenter votre espace intérieur :

  • Le hibiscus sabdariffa : répondant également sous le nom de « oseille de Guinée », cette fleur d’intérieur peut être placée dans un bac d’une taille moyenne. Ses corolles imposantes sont pourvues d’un cœur rouge et les pétales sont agrémentés par une couleur rose malgré leur base jaune. En été, il est de coutume de les laisser profiter du soleil en extérieur, mais dès que le mois d’octobre pointe le bout de son nez, il faudra les placer à l’intérieur.
  • L’ hibiscus rosa sinensis, qui est une plante emblématique de la Malaisie et se cultivant au sein d’un pot moyen, doit être mis à l’abri du gel dès que la température est en dessous de 6°C. Il est également connu sous le nom de « hibiscus Rose de Chine » et peut vous faire profiter de ses fleurs pendant toute l’année. Ces dernières se déclinent sous une couleur rouge, rose, jaune, crème et orange. Néanmoins, les fleurs sont éphémères, car elles se fanent au bout d’une journée. Toutefois, le renouvellement se fait également de suite.

Nos conseils d’entretien

L’emplacement

Si vous voulez profiter des jolies fleurs d’hibiscus, veillez à ce que la plante puisse être bien exposée à la lumière. En ce sens, il est conseillé de la placer près d’une baie vitrée non loin d’une fenêtre. Lors des périodes hivernales, faites profiter à votre plante d’un taux d’ensoleillement minimum de 6 heures pour qu’elle puisse se développer. Par ailleurs, au cours de l’été, vous pourrez également déplacer la plante en extérieur. En outre, il ne faut pas la laisser derrière une baie vitrée pour les périodes de forte chaleur, car le fait de subir un ensoleillement trop conséquent pourrait lui être nuisible.

Dans le cas où vous avez opté pour un hibiscus de jardin, privilégiez un emplacement légèrement ombragé, mais qui peut également profiter d’un bon taux d’ensoleillement. Ceci dit, l’arbuste est également très sensible au gel, d’où l’importance de le protéger avec un voile d’hivernage à compter du mois de novembre.

L’arrosage

L’arrosage est particulièrement nécessaire au cours du printemps et de l’été, car durant ces saisons les besoins en eau de l’hibiscus sont en hausse. En ce sens, il serait plus judicieux de l’arroser à raison d’une à 2 fois par semaine, et pour vous faciliter la tâche, munissez-vous d’une pompe d’arrosage. Assurez-vous toutefois que la terre ait pu correctement sécher entre les arrosages et veillez à ne pas inonder votre fleur.

En hiver et en automne, l’irrigation ne doit plus se faire fréquemment.

Tailler son hibiscus

Pour tailler un hibiscus, l’idéal serait d’y procéder à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Par la même occasion, vous pourrez également retravailler la manière dont la plante est structurée. Dans le cas d’une plante extérieure, les brindilles qui sont orientées du côté intérieur de l’arbre peuvent également être retirées, car elles réduisent le taux d’exposition de l’arbre au soleil.

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS