Le bolet bai Xerocomus badius : caractéristiques et récolte

Dernière mise à jour: 01.10.22

 

Le champignon avec son côté terreux apporte une signature à un plat. Il vous faut néanmoins une connaissance sur les espèces qui poussent n’importe où pour éviter les mauvaises surprises. Alors, qu’en est-il du bolet bai Xerocomus badius ? Découvrons ses caractéristiques dans cet article.

 

Quelles sont les spécificités du bolet bai Xerocomus badius ?

Le bolet bai appartient à la grande famille des Bolétacées. Il se distingue particulièrement par son chapeau de 5 à plus de 25 cm, charnu et hémisphérique. Il se présente généralement sous la couleur du café au lait jusqu’au brun. Sa cuticule est luisante et lisse à la fois. Ce champignon bolet possède des tubes adnés avec 6 à 15 mm de longueur dotés de pores moyens et anguleux de couleur vert puis brunâtre.

Son pied, quant à lui, affiche une allure mince ou ventrue. Il peut également être allongé ou court. En effet, il s’étend généralement sur 4-12 x 1-5 cm. On y retrouve d’ailleurs des sillons bruns et jaunes sur toute la longueur. La chair de ce champignon cepe est un peu épaisse. Elle se ramollit petit à petit avec le temps. À la coupe, vous remarquerez un bolet bleuissant ou grisonnant. Tout dépend du taux de l’humidité. Enfin ses spores sont lissées avec un mélange brun-verdâtre. 

Le bolet bai Xerocomus badius : est-il comestible ? 

L’on trouve généralement le bolet bai dans les forêts de conifères et dans toutes les régions. Mais, vous vous demandez si le bolet bai est comestible ou pas ? Hormis l’aspect physique des bolets comestibles, ils peuvent aussi se retrouver dans vos plats. Lorsque vous les cueillez, pensez à vous munir d’un outil de jardinage adéquat qui vous simplifiera la tâche. Enlevez ensuite les pieds terreux et nettoyez le reste avec une brosse si nécessaire. Pour la cuisson, il suffit de les sauter dans une poêle pendant environ 8 min. De quoi agrémenter vos risottos et vos sauces de plats mijotés. Vous pouvez opter pour le bolet subtomenteux bien qu’il n’apporte pas grand-chose à votre préparation.

Alors, quels sont les bolets toxiques ? Le bolet amer n’est pas très recommandé, notamment par son amertume. Il risque donc de gâcher toutes vos concoctions. Pour le reconnaître, sachez qu’il a des pores blanchâtres et un chapeau brunâtre. Il existe également ce que l’on appelle le bolet diabolique. On peut le classer dans la catégorie des cèpes toxiques bolet non comestible. Même s’il n’est pas mortel, il est toutefois très indigeste.

Il possède un chapeau gris et des pores jaunes puis rouges. Le bolet toxique Boletus radicans, quant à lui, se distingue par son niveau d’amertume assez élevé. Il arbore une chair jaunâtre qui bleuit immédiatement à la coupe. Enfin, le bolet de Le Gal doté d’un pied renflé ou obèse est un bolet non comestible.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS