Comment planter un tulipier de Virginie ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Vous faites partie de ceux qui ont la chance de profiter d’un espace vert assez spacieux ? Dans ce cas, pourquoi ne pas se laisser tenter à l’idée de planter un tulipier de Virginie ? Originaire d’Amérique du Nord, il se revêt de feuilles dorées en période de floraison. Il saura apporter une touche singulière à l’ensemble du paysage où il sera planté. Pour sa plantation, vous aurez besoin de soleil et d’espace !

 

Décryptage du Tulipier de Virginie

Le tulipier est un arbre qui orne la plupart des jardins dans les pays de l’orient. Parmi les plus appréciés se trouve le tulipier du japon, une espèce qui se caractérise par ses fleurs enivrantes. En ce qui concerne le tulipier de Virginie, il vient d’Amérique, plus précisément de Virginie comme son nom l’indique bien. Connu sous le nom scientifique de liriodendron tulipifera, il appartient à la famille des Magnoliacées et se distingue par ses fleurs blanches et oranges.

Souvent, le liriodendron est confondu avec le tulipier du Gabon et le magnolia. Mais cet arbre d’ornement majestueux du haut de ses 30 mètres, déploie des branches qui forment un magnifique houppier géométrique de forme pyramidal. Ses feuilles se parent également d’une jolie couleur verte et luisante au printemps et troquent ce beau manteau contre une magnifique cape rousse et dorée en automne.

Plantation du tulipier liriodendron

La règle d’or pour planter un liriodendron ? Il faut du soleil et de l’espace. Une fois que vous aurez trouvé l’emplacement idéal, c’est-à-dire un endroit isolé et en bordure d’eau, vous pourrez le mettre en terre. Sachez qu’une fois qu’il aura atteint sa maturité, le tulipier de Virginie peut faire plus de 30 mètres de hauteur. 

Sachez également que cet arbre a du mal à s’épanouir sans eau. Alors, dès la mise en terre de la motte, dans un sol profond et bien drainé, pensez à ne jamais négliger les séances d’arrosage. Côté entretien, un élagage avec une élagueuse une fois tous les deux ou trois ans suffira. Sachez que cet arbre supporte très peu le taillage et risque facilement d’être en proie à de nombreuses maladies. Dans la mesure du possible, laissez-le s’épanouir comme il se doit. L’effet sera plus naturel et plus sublime.

 

Les boutures

Si vous n’avez pas la main verte ou que vous ignorez comment réaliser une bouture sur le liriodendron, sachez que ce procédé se réalise au printemps. Pour ce faire, commencez par prélever une tige d’environ 15 cm de long. Ensuite, retirez les feuilles qui sont dessus et n’en laisser que 3 sur l’extrémité de la tige en question. Retirez par la suite l’écorce avant de tremper la tige dans une hormone spécifiquement dédiée au bouturage. Enfin, plantez-la dans un terreau et placez la bouture dans un endroit à l’abri du soleil. Pensez à repiquer le pot au printemps suivant.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS