Comment réparer une roue de brouette ?

Dernière mise à jour: 08.12.22

 

Utile pour tous travaux de construction et de jardinage, la brouette n’est pas près de prendre sa retraite. Elle continue sa course et roule avec des centaines de kilogrammes de charges sur son dos. Pourtant, comme tout véhicule à roue gonflable, elle peut souffrir d’une maladie : la crevaison. Les quelques astuces suivantes vous serviront de guide en cas d’incident.     

 

Ôtez la roue et repérez la fuite

Quand il s’agit de changer la roue de la brouette, commencez par l’enlever de son ossature. Pour ce faire, retournez votre équipement et utilisez une clé adaptée à la taille du boulon. Puis, déboulonner votre poulie dans le sens contraire à l’aiguille d’une montre.

Une fois dégagée de son armature, retirez tous les morceaux qui s’y collent. Les épines ainsi que les clous et pierres tranchantes sont souvent les premiers responsables. Grâce à une pince à bec, vous arriverez à les enlever sans aucun mal.  

Ensuite, repérez les éventuelles fuites. Pour cela, placez votre roue dans une cuvette remplie d’eau. Quand vous remarquez les petites bulles qui s’échappent, alors vous avez trouvé votre cible. Puis, émergez celle-ci du liquide et cochez la zone en question avec de la craie.      

Utilisez le kit de dépannage

 

 – Enlevez la tête de la valve et versez la colle

On passe maintenant au démontage de l’obus de la valve. Vous retrouverez facilement un kit pour brouette conçu à cet effet dans les rayons de vente. Avec cet accessoire, vous allez retirer sans le moindre effort l’élément en question.

Après cela, vous obtiendrez une ouverture pour y verser le liquide collant. Ne vous inquiétez surtout pas, celui-ci fait partie du fameux kit dont on vous parle. Puis, placez votre valve à 8 h ou 4 h et pompez le fluide vers l’intérieur.

Le mélange gluant servira de couverture de ciment pour les brèches. Pour toucher la cible, vous aurez à tenir la roue en équilibre, et ce, des deux mains. Ensuite, tournez-la doucement jusqu’à ce que la marque en craie se situe à 6 h. Maintenez-la sur cette position pendant quelques minutes le temps du collage.   

 – Faites le test, replacez la valve et finalisez le montage

À présent, réalisez une seconde fois le test de fuite pour vérifier si tout est restauré. Si aucune bulle d’air ne se forme alors vous avez réussi. Donc, replacez la valve avec le même outil et gonflez votre pneu. Dans ce cas, optez pour un remplissage compris entre 1.5 et 2 Bars. 

Désormais, votre élément est fin prêt pour le montage. La dernière action s’annonce facile, car il suffit de placer le pneu et de resserrer les boulons. En gros, la vitesse d’exécution varie selon votre performance.

Les plus doués mettront à pied la nouvelle brouette en moins de 15 minutes. Par contre, les apprentis pourront y passer plus d’une demi-heure. À vous de tester votre habileté en matière de rechange et de battre le chrono.

 

Tableau comparatif

 

Le bon
Le mauvais
Conclusion
Prix

 

Utilisez de la rustine

 

 – Démontez le pneu et retirez la chambre à air

Dans la plupart des situations, l’usage de la rustine reste la solution la plus adaptée. Cette fois-ci, il faudra démonter entièrement la roue. Pour cela, dégonflez-la en exerçant une pression sur la valve. Cette tâche s’effectue à l’aide d’une pointe. Donc, maintenez votre appui jusqu’à ce que tout le gaz s’échappe.       

Ensuite, munissez-vous d’un démonte-pneu et ouvrez la poulie afin de libérer la chambre à air de son emplacement. Évidemment, l’action elle-même reste très musclée et requiert de la précision. Pour cette raison, prenez votre temps et ne vous découragez surtout pas. 

Au fait, tout le problème se situe au niveau la chambre à air. Dans la plupart des cas, elle présente de petites brèches causées par les pointes en acier ou par les épines. Pour les détecter, faites le test et immergez-la au fond d’une cuve d’eau.

 – Collez la rustine au niveau des brèches

Une fois que vous avez repéré les creux alors, passez au collage. Et avant d’appliquer la colle, rendez la surface à travailler plus ou moins rugueuse, vous améliorez ainsi la fixation.

Patientez un instant le temps que la glu devienne plus ou moins sèche. Ensuite, plaquez plusieurs rustines sur la chambre à air. Pour maximiser la soudure, tassez fermement toutes les pièces avec la paume, et ce, par rapport à un support plat. 

Après cela, gonflez légèrement votre chambre à air et répétez encore une fois le test de la bulle. Puis remontez-la sur la jante tout en faisant attention à la valve et aux nœuds. Ensuite, pompez votre pneu aux environs de 1.8 Bar et replacez-le sur la brouette.     

Dans le cas d’un nouvel accessoire

Une chambre à air neuve vaut moins de huit euros. Il faudra en acheter si le retapage devient une habitude, car même après une réparation minutieuse, le problème pourra vous surprendre à tout moment.

En revanche, optez pour une nouvelle brouette si la structure de l’ancienne n’est plus en état. Sachez qu’une vieille machine n’a plus la même résistance qu’une neuve. D’ailleurs, celle-ci bourdonne différemment et pourrait vous lâcher à tout instant. 

En matière de tarif, le chiffre est compris entre 30 à plus de 150 euros. Donc avec une cinquantaine d’euros en poche, vous aurez une nouvelle combattante à votre service. À ce prix, les variantes en métaux figureront parmi les options.      

 

Différence entre la roue pleine et la roue gonflable

Sachez qu’avec une brouette, vous avez le choix entre une roue pleine ou celle gonflable. La première a l’avantage de la résistance et de la praticité. Cette version supporte les assauts des épines et des pointes métalliques. En plus, elle roule sans le moindre entretien.

Elle ne présente pas de réservoir d’air, en effet vous n’avez pas à la gonfler ou à la dégonfler. Bref, elle ne risque pas la crevaison. Toutefois, sa grande résistance engendre aussi des soucis. Elle est moins agréable à manier, car elle ne limite pas les chocs.

Quant à la seconde variante, le confort d’utilisation reste son point fort. Elle encaisse plutôt bien les bosses et les nids de poules. Pour cette raison, les professionnels l’adoptent sans hésiter même si les réparations sont fréquentes.

 

 

DEJA UN COMENTARIO

0 COMENTARIOS